Gathas commentaire n°4

janvier 24 2018

« Chaque âme est pour moi semblable à un monde, et quand la lumière de mon esprit s’y pose, elle révèle clairement à mes yeux, tout ce que ce monde contient. »

Pir Zia: Y aurait-il un monde s’il n’y avait pas de témoins? C’est la perception du monde qui en fait un monde. Comme il y a de nombreux récepteurs, il y a, en conséquence, de nombreux mondes.

Imaginez la cellule sombre d’un ermite. La lumière y pénètre à travers deux fentes dans le toit. Un rayon de lumière illumine une volute de fumée. L’autre captive et paralyse un papillon de nuit dans son vol.

L’esprit est la lumière. L’âme est une portion de la lumière après division. Le mental est ce qui se révèle dans le rayon de cette portion de lumière.

Au niveau du mental, et dans une certaine mesure, deux personnes peuvent se connaître en comparant leurs perceptions à travers leur conversation. Mais une âme connaît une autre âme dans le silence _ et cela, en s’élevant au niveau de l’esprit, pour ensuite redescendre et poser ses ailes sur l’autre âme.

Quand la lumière d’une âme en irradie une autre, elle est le témoin de ce que contient le mental de l’autre. Quand l’amour réunit deux âmes en esprit, leurs lumières convergent pour former une flamme double et ainsi les deux mondes n’en forment plus qu’un.

X

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.