Gathas commentaire n°5

mars 12 2018

« Tant que j’agis selon ma propre intuition, je réussis, mais chaque fois que je suis les conseils des autres, je m’égare. »

PIR ZIA: « Ce ne serait pas une bonne idée pour une anguille, de demander son chemin à un brochet ou à une truite, pour aller à la mer des Sargasses. Au creux de ses viscères, elle connait déjà le chemin. Pour elle, la meilleure solution c’est de faire confiance à son instinct. Il en est de même pour les êtres humains.

Un philosophe demanda à une femme derviche ce qu’était la vérité. Du doigt, elle désigna ses yeux. Il demanda ce qu’était le mensonge. Elle lui tira l’oreille. Elle voulait dire que, voir c’est croire mais il faut se méfier de ce qu’on nous dit.

Quelle que soit la question, la réponse est déjà là. Toutefois elle est enfouie sous d’innombrables peurs et diverses envies. On a besoin de s’éclaircir l’esprit pour reconnaître ce que l’on sait déjà.

Alors, les conseils sont-ils inutiles ? Pas nécessairement. Le prophète Mahomet a dit : « Le croyant est un miroir du croyant. » C’est là une parole révélatrice, qui confirme que, ce que l’on sait dans son intimité la plus profonde, est comme une lumière sur la lumière.

Pour cette raison, les Guides dans notre Ordre ne donnent pas de conseils. A la place, ils mettent en avant l’intuition du murid. »

X

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.