Gathas commentaire n°11

août 29 2018

« Je ne suis pas venu pour changer l’humanité.  Je suis venu l’aider à poursuivre son chemin. »Pir Zia: « Le but du chemin soufi n’est pas d’imposer à l’esprit humain un système de croyance particulier. Le but est de révéler ce qui est déjà présent à l’intérieur des profondeurs  de l’esprit _ le cœur, et de révéler ce qui est dans les profondeurs du cœur _ l’âme ; et aussi de révéler ce qui existe dans les profondeurs de l’âme _ le propre être de Dieu.
Essayer de changer une personne n’est pas nécessairement un acte de bienveillance, même si l’intention était bonne. Chaque personne est qui elle (ou il) est. En même temps, l’expérience d’une personne n’est jamais définitive. Nous changeons tous constamment lorsque nous traversons la vie. S’apporter mutuellement de l’aide au fil du changement, extérieur et intérieur, est la voie de la bienveillance.
Tout comme il est préférable d’aider un ami sur le chemin plutôt que d’essayer de changer son ami, quand on en vient à ce qui est en train d’émerger dans l’expérience de l’humanité dans sa globalité, une assistance judicieuse tournée  vers le déploiement de l’horizon de beauté, procure une aide que le rejet impatient ne peut jamais donner. »

Write a Reply or Comment

dix-huit − quatorze =

X

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.